Aperçu de la programmation scientifique


LUNDI 06 MAI 

Allocutions officielles

08h30-08h40  Mot de bienvenue par le Président international de l’AIICM/Président du congrès  (Dr Yves Tremblay) et par Dr Anne-Marie Antchouey-Ambourhouet-Bigmann

08h40 – 09h40           Conférence d’ouverture

Dr Pavel Hamet et Dr Violaine Lemay (coprésidente du congrès)

PREMIER SYMPOSIUM : Hypertention artérielle (HTA) et diabète

•Rapporteur:  ______à venir____________

•Spécialistes africains : __________à venir______________

•Spécialistes de l’action personnalisée s’exprimant dans le cadre du HTA/diabète :  

Dr Johanne Tremblay et Dr Candan Hizel

DEUXIÈME SYMPOSIUM :  Maladies infectieuses

12h15-14h15 (matinée pause de 15 minutes )

•Rapporteur:  ______à venir____________

•Spécialistes africains : __________à venir______________

•Spécialistes de l’action personnalisée s’exprimant dans le cadre des maladies infectieuses :__Dr Étienne Lemarié : la formation à la formation en médecine__

LUNCH  14h15h-15h45

TROISIÈME SYMPOSIUM :  Cancer

16h00-18h15 

•Rapporteur:  ______à venir____________

•Spécialistes africains : __________à venir______________

•Spécialistes de l’action de santé personnalisée s’exprimant dans le cadre du cancer :  

         -Yves-Jean Bignon  et santé publique

         -Marie Hatem cadre pour la formation des enseignants

         -Karin Koumaré (DG IAFPRESS) aspect formation sur le terrain

         -Abdoulaye Djmbe( aspect de la mp pharmacogénomique

MARDI LE 07 MAI

9h00 – 12h00présentation et 11h15 –  TABLE RONDE RÉUNISSANT DIFFÉRENTES EXPERTISES ET POINT DE VUES SUR LA SANTÉ EN AFRIQUE

TABLE RONDE 

-En tant que révolution scientifique et technologique, le mouvement de l’action personnalisée a quels bénéfices reconnus en Europe et en Amérique? Quels enjeux de justice mondiale soulève l’accès inégal à ses bénéfices? 

-Quels efforts de recherche déjà présents en Afrique constituent un atout pour d’éventuelles avancées ou partenariat de recherche centrée sur la mise en valeur du génome spéficiement africain?

-Quelle responsabilité sociale des facultés de médecine africaines face à un éventuelle inadaptation des formations face aux enjeux de demain?

-L’action de santé traditionnelle africaine (tradi-thérapies, médecines alternatives, etc.) est-elle aussi « personnalisée » qu’on le lit parfois dans la littérature spécialisée? i.e. Guérisseurs, apothicaires et pharmacopées d’origine africaine ont-ils vraiment comme principe d’adapter leurs soins aux caractéristiques personnelles du patient et si oui, lesquelles?

Animateur :  Dr Yves Tremblay

09h00-11h30   SOMMET GRAND PUBLIC avec médias

Des « rapporteurs » , c’est-à-dire des personnes choisies pour leurs affinités avec les thèmes de chacun des symposia du congrès et tenues d’en rapporter les grandes lignes, se rencontrent dans l’objectif d’établir le bilan de ces deux journées de « rencontres pour une santé mondiale ».

Des aspects forts, convergents et unifiants se dégagent-ils?

Des dimensions semblent-elle préoccuper davantage?

CLÔTURE

-CONFÉRENCE DE FERMETURE

-REMERCIEMENTS

-CRÉATION DU GROUPE DE DISCUSSION DÉSIGNÉ POUR L’AMORCE DU LIVRE BLANC DANS LES JOURS SUIVANTS

CONFÉRENCIERS ATTENDUS

Pour la liste complète des personnalités attendues, où sont présent(e)s les invité(e)s d’honneur et les réalisateurs d’un documentaire en cours portant sur l’action de santé personnalisée en Afrique, consulter la page Personnalités attendues

Dr Pavel Hamet, est médecin spécialiste, mais surtout l’un des plus grands noms mondiaux de la médecine personnalisée, en laquelle il croit foncièrement et ayant entraîné à sa suite une multitude d’actrices et d’acteurs en santé un peu partout dans le monde.  Chef du département de médecine génique du Centre hospitalier de l’Université de Montréal [CHUM] et détenteur de la Chaire de recherche du Canada en génomique prédictive,  il est internationalement reconnu pour sa contribution dans le domaine du diabète, de l’hypertension et de la génétique.   Il a reçu de nombreux prix et distinctions, dont le prix Okamoto décerné par la Fondation de recherche sur les maladies vasculaires du Japon en (2008) et, au Canada, la reconnaissance de « Grand Bâtisseur » [CHUM] et celle de l’Ordre national du Québec.

Dr Anne-Marie Antchouey-Ambourhouet-Bigmann est cardiologue, professeur à l’Université des sciences de la santé (USS) de Libreville et Directrice générale de la santé publique au Gabon.  En tant que chef de service, elle a plusieurs années veillé à la destinée du Centre hospitalier universitaire d’Angondjé, devenu en 2018 Hôpital d’Instruction des Armées d’Angondjé. Sa pratique médicale est maintenant rattachée au Centre hospitalier universitaire de Libreville [CHUL). Figure incontournable de la santé publique en Afrique, elle préside entre autres le Conseil consultatif et technique au sein du Control for Disease Center de l’Union africaine.

Dr Johanne Tremblay  est cofondatrice, vice-présidente et directrice scientifique de PROGNOMIX,  une biotechnologie innovante dont le mot d’ordre et la fonction sont « prédire pour prévenir ». Chercheure de haut niveau aux publications internationalement reconnues, elle est professeur à la Faculté de médecine de l’Université de Montréal et chercheure au Centre hospitalier de l’Université de Montréal [CHUM]. Grande ambassadrice mondiale de la médecine personnalisée, elle a consacré une carrière de recherche et d’enseignement aux maladies cardiovasculaires et à l’hypertension.   Elle a été  récipiendaire de nombreux prix et distinction, dont le Prix reconnaissance de la Société québécoise d’hypertension artérielle (2010).

Dr Antoine Flahault est médecin, titulaire d’un doctorat en biomathématiques  et fondateur/directeur de l’Institut de Santé Globale de la Faculté de Médecine de l’Université de Genève, où il est professeur de santé publique.  Très présent sur la scène mondiale de la santé personnalisée,  il est passé maître en matière de modélisation mathématique de maladies transmissibles.  À ce titre, il a oeuvré à quantité de travaux cruciaux en termes de santé mondiale. Il a ainsi présidé le Centre collaboratif OMS pour la surveillance électronique des maladies,  il a coordonné la Recherche sur le Chikungunya dans l’Océan Indien, pour lequel il a d’ailleurs obtenu l’Inserm Prize (2006), et c’est aussi lui qui fut superviseur du contenu scientifique de la grande exposition internationale Epidemik, ingénieusement consacrée aux grandes ères épidémiques de l’Histoire (Paris, Rio et Sao Paulo).

Dr Maman Joyce Dogba est médecin et professeur au département de médecine familiale et de médecine d’urgence de l’Université Laval. Elle y oeuvre aussi au vice-décanat à la pédagogie et au développement professionnel continu. En plus d’un doctorat d’État en médecine générale du Togo et d’un stage de pédiatrie en France, elle a obtenu un DESS en économie de la santé et un doctorat en santé publique de l’Université de Montréal. Après un stage postdoctoral effectué à l’Université McGill et à l’Hôpital Shriners de Montréal, ses recherches portent maintenant sur le concept de « partanariat » en santé, soit sur l’un des « 4P » de la médecine personnalisée.

Dr Charles Boelen est l’un des leaders mondiaux du thème montant qu’est devenu la « responsabilité sociale de la médecine ».  Le prestigieux prix annuel que décerne l’Association des facultés de médecine du Canada (AFMC) porte d’ailleurs son nom en signe d’hommage. Il pratique aujourd’hui comme consultant international en système et personnels de santé et il a, entre autres,  occupé le poste de coordonnateur du programme de l’Organisation mondiale de la santé (OMS-Genève) des ressources humaines pour la santé.

Dr Étienne Lemarié est pneumologue et a cumulé des décennies de pratique hospitalière en tant que chef de service.   Auteur reconnu —on lui doit notamment la coordination du très célèbre référentiel « La pneumologie fondée sur les preuves paru en 2009 »—  et ayant occupé le poste doyen, il est maintenant professeur émérite de la Faculté de médecine de l’Université François-Rabelais (Tours).  Il siège à la Conférence internationale des doyens de facultés de médecine d’expression française (CIDMEF) en y exerçant comme secrétaire-trésorier. Il s’intéresse tout particulièrement aux façons d’adapter la formation des formateurs en médecine aux défis du XXIe siècle.

Dr Marie Hatem oeuvre depuis des décennies au soutien d’une formation améliorée des formateurs en santé périnatale et au soutien du droit des  femmes à des soins de qualité. Du Moyen-Orient aux Antilles en passant par l’Afrique, c’est en travaillant pendant plus de vingt ans auprès d’acteurs dédiés à la santé des femmes —par exemple auprès du récent Nobel africain, Dr Denis Mukwege—que l’idée de fonder le projet HYGEIA lui est venue. Professeur à l’École de santé publique de l’UdeM et spécialiste en organisation des soins, elle possède une expertise en développement, implantation et évaluation de plans d’action en santé publique et santé globale dans les pays en développement. Elle est récipiendaire de plusieurs prix et distinctions, dont le Prix d’excellence de l’Organisation des professionnels congolais du Canada (2012) et le Prix de reconnaissance de la Société des obstétriciens gynécologues du Canada (2008-2013).

Dr Yves Tremblay est président international de l’AIICM et Président du VIIe congrès international « Médecine personnalisée en Afrique: rencontres pour une santé mondiale ». Il est professeur titulaire au département d’obstétrique, gynécologie et reproduction de la Faculté de médecine de l’Université Laval (Canada). Depuis plusieurs décennies chercheur de l’Axe Reproduction, santé de la mère et de l’enfant du Centre hospitalier de l’Université Laval [CHUL], il est un chef de file canadien en matière de prise en compte des variations liées au sexe au niveau de la maturation pulmonaire du fœtus, d’où ses affinités de longue date avec l’institut canadien Gender and Healthmais d’où aussi sa position de directeur sortant du Réseau en santé respiratoire du Québec.

Dr Violaine Lemay est professeure à l’Université de Montréal et Directrice de la section canadienne de l’AIICM depuis 2011.  En 2015 à Montréal, elle en présidait le VIe congrès international « Médecine personnalisée et enjeux interdisciplinaires ». Active à la fois en santé, en éducation et en droit, elle a co-fondé le groupe HYGEIA, dont la fonction est de soutenir, à l’aide d’un maximum d’expertises différentes, l’autonomisation en santé des femmes et des filles dans la francophonie. Engagée pour la justice mondiale par la promotion d’une solidarité de tous les savoirs,  elle tient des séminaires doctoraux sur l’interdisciplinarité en santé publique, en sciences humaines et en droit.

Dr. Yves-Jean Bignon est médecin, mais aussi titulaire d’un doctorat (PhD) en biologie moléculaire de l’Université Clermont I et professeur à l’Université d’Auvergne (oncologie médicale et de génétique médicale). Il est membre de plusieurs sociétés savantes internationales, dont la Société européenne de génétique humaine (ESHG), la Société américaine de génétique gumaine (ASHG), l’Association américaine de la recherche sur le cancer (AACR) et l’ European Association of Cancer Research (EACR). Il est aussi fondateur/directeur d’un département d’oncogénétique  (Centre Jean Perrin, Clermont-Ferrand) et d’un laboratoire de biologie médicale   (Centre Jean Perrin, OncoGén Auvergne). Il est enfin président du Comité de l’Allier de la Ligue contre le cancer, et Vice-résident du cluster régional d’excellence qu’est Innovatherm.

Dr Catalina Lopez-Correa est Directrice scientifique et Vice-présidente de Génome Colombie-Britannique Canada. Forte de plus de vingt ans d’expérience internationale en divers secteurs universitaires et privés, sa profonde compréhension de la génomique a incité les chefs de file des secteurs de la science et de l’industrie à collaborer à la résolution grands défis mondiaux. Dans le cadre de son engagement envers le développement international, elle a soutenu plusieurs initiatives destinées à illustrer l’importance de la génomique dans les pays en développement.  En la matière, l’ouvrage qu’elle vient de co-éditer sur le thème, Genomic Medicine in Emerging Countries, est un incontournable du thème. En parallèle, elle est fréquemment évaluatrice de grands projets multinationaux financés par la Commission européenne et a été à de multiples reprises récompensée par divers prix nationaux et internationaux.

Dr Candan Hizel est pharmacogénéticien, titulaire d’un doctorat en biologie cellulaire / moléculaire  et en génétique humaine et médicale (Université Blaise Pascal/Clermont-Ferrand). Il a débuté une carrière d’enseignement universitaire à l’Université Anadolu (Turquie) avant de se consacrer au développement du secteur pharmacogénétique à la Faculté de pharmacie de l’Université d’Ankara. En parallèle, il cumule plus de 15 ans d’expérience de gestion en matière d’études pharmacogénétiques cliniques et d’association en pharmacogénétique, mais aussi comme consultant. Expert des biotechnologies de démarrage, des tests génétiques aux fins de dépistage de maladies, il travaille actuellement au sein de l’équipe d’OPTITHERA/Centre hospitalier de l’Université de Montréal [CHUM] tout en occupant aussi un poste de professeur invité au Centre de recherche en droit public de l’Université de Montréal. 

Dr Claire-Joane Chrysostome est médecin, titulaire d’une maîtrise en administration de la santé de l’Université de Montréal et chef de service de l’enseignement médical au Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de l’Est de l’Ile de Montréal. De 2004 à 2009, elle a occupé les fonctions de médecin-gestionnaire de projets à World Vision-Haïti et Care-Haïti .  Sous la direction du professeur Violaine Lemay, elle réalise une recherche doctorale sur l’action de santé personnalisée intégrée (préventive, gérontologique, etc.)  adaptée aux particularités culturelles et ethniques des populations du troisième âge originaires d’Haïti et vivant à Montréal.

Ce contenu a été mis à jour le 5 mars 2019 à 5 h 09 min.